Veille Eau Menu

Votre annonce sur le site


Que faire des sédiments dans la gestion du risque inondation ? Etude de l’histoire hydraulique récente à Luchon

Type d'offre : Stage (6 mois)
Localisation : Languedoc-Roussillon
Société : Irstea
Date limite de candidature : 04/12/2018 (publiée le 04/11/2018)

Présentation de l'offre

Contexte et problématique

En zone de montagne, la gestion des risques due aux crues torrentielles est intimement liée à celle des matières solides charriées par les flux d’eau. Depuis le 19ème siècle, des solutions techniques sont proposées et/ou mises en place pour les maîtriser dans l’idée de protéger les territoires. D’abord retenues en flanc de montagne, puis extraites des cours d’eau et évacuées, aujourd’hui, il est question de déplacer ces matières solides mécaniquement pour les réinjecter dans les rivières. Ce choix pérennise des actions de remodelage des contours des rivières de montagne. Sous l’effet des crues mais aussi de celui des hommes, les paysages des cours d’eau changent, sont modifiés. Pourtant, les implications des choix de gestion passés et actuels de ces rivières restent peu connues. Certains sont objet de débat entre acteurs de l’eau, d’autres sont revisités eu égard aux nouvelles connaissances acquises par les experts qui développent des outils de modélisation pour mieux connaître et anticiper leurs effets. Pourtant, ces outils n’apportent pas de réponse définitive. Dès lors, dans quelle mesure l’état des connaissances sur les matières solides participe-t-il à faire évoluer les choix techniques de mise en protection des territoires ? Comment des solutions techniques sont aujourd’hui rediscutées, valorisées, pérennisées ? Par qui ?

Ces questions seront abordées à travers un cas d’étude : la vallée de La Pique dans les Pyrénées Orientales (à proximité de Bagnères-de-Luchon). Un dispositif hydraulique complexe maille ce territoire mêlant enjeux de protection contre les inondations et production hydroélectrique. Suite à des inondations en juin 2013, un renouvellement de la manière de maîtriser les matières solides est observé. Il en découle le choix inédit pour le territoire de curer, de déplacer à l’aide de camions, les matériaux solides déposés par les crues, puis de les disperser le long du cours d’eau.

L’objectif du stage est d’étudier l’évolution des solutions techniques apportées pour la maîtrise des matières solides. L’objectif sous-jacent est d’interroger le rapport dynamique que les acteurs du territoire entretiennent avec le cours d’eau (tantôt support d’action, source de danger, ressource, etc). L’étudiant(e) devra identifier à partir de la littérature grise les changements techniques du territoire en matière de protection des crues de La Pique et son articulation avec le reste du dispositif technique (ouvrages hydroélectriques). Il/elle mènera des entretiens qualitatifs auprès des personnes impliquées dans la gestion de l’eau pour comprendre ces évolutions.

Modalités pratiques

Le candidat sera accueilli à l’IRSTEA de Montpellier au sein de l’UMR G-eau. Ce stage s’inscrit dans le cadre du projet de recherche ANR I-Nondation. Il sera réalisé en parallèle à un stage en économie qui traite des coûts d’entretien des barrages de retenues sédimentaires. Des déplacements seront à prévoir (Grenoble, Bagnères-de-Luchon...). Ils seront pris en charge dans le cadre du projet.

Durée du stage et indemnisation

Le stage dure 6 mois, de mars à août 2019 (à définir avec le candidat). L’indemnisation est d’environ 578 €/mois.

Encadrement

L’encadrement du stage sera assuré par Anne-Laure Collard, chercheur en sociologie et s’inscrira dans les réflexions de l’équipe « SocioHydro ».

Profil recherché

Le candidat doit avoir un niveau de Master 2, de préférence de formation en sciences humaines et sociales (sociologie, anthropologie, géographie...) ou d’ingénieur en lien avec l’environnement. L’étudiant devra maîtriser les techniques d’enquêtes qualitatives, posséder de bonnes capacités rédactionnelles et être autonome.

Pour postuler

Les candidatures (CV + lettre de motivation) sont à envoyer à anne-laure.collard@irstea.fr



Fichier PDF de l'annonce



Ne ratez aucune nouvelle annonce : pour recevoir les nouvelles offres d'emplois et de stage tous les matins, inscrivez-vous à notre newsletter !

S'inscrire

Toutes les offres d'emplois et de stagesOffres d'emploi technicien de rivièreOffres d'emploi traitement des eauxOffres d'emploi zones humidesOffres d'emploi hydrauliqueOffres d'emploi assainissementOffres d'emploi chargé d'études / chargé de mission