Logo Veille Eau Veille Eau Menu

Votre annonce sur le site


Diagnostic et modélisation hydrologique sur un bassin versant H/F

Type d'offre : Stage (5 à 6 mois)
Localisation : Aquitaine
Société : PNR Périgord-Limousin
Date limite de candidature : 24/01/2020 (publiée le 09/12/2019)

Présentation de l'offre

Contexte :

D’une surface de 215 km², en limite des départements de la Dordogne et de la Haute-Vienne, le bassin versant de la hauteDronne est un territoire emblématique situé au cœur du Parc naturel régional Périgord-Limousin. Il concerne 16 communes (10 en Dordogne et 6 en Haute-Vienne).

Situé sur un socle cristallin, cette tête de bassin versant se caractérise par de nombreux ruisseaux et zones humides faisant de lui l’une des trois plus grandes zones de sources du Parc naturel régional.

Depuis les années 1970, de nombreuses retenues ont été créées afin de subvenir aux besoins en eau du territoire notamment pour l’irrigation mais aussi pour des activités de loisirs telles que la baignade ou la pêche.

De nos jours, tout projet visant à la création d’une retenue est soumis à une étude d’impact afin d’apprécier si l’implantation de cette dernière sur le bassin versant ne créerait pas de déséquilibre pour le milieu naturel.

Cependant il a récemment été mis en évidence par l’Agence Française de la Biodiversité que ces études ne prennent pas suffisamment en compte les impacts dits « cumulés » de ces retenues lorsque plusieurs d’entre-elles existent déjà sur le bassin. Ainsi, l’AFB a proposé une méthode expérimentale et adaptable de diagnostic des bassins versants pour déterminer les impacts actuels des retenues mais aussi ceux de futures retenues.

Cette méthode étant encore expérimentale, elle nécessite de se baser sur des retours d’expériences concrets et c’est en cela que le bassin versant de la haute-Dronne a été retenu pour porter ce projet de diagnostic sur son
territoire qui compte près de 700 retenues.

Cette démarche se déroule en 3 phases :

o Phase 1 : état des lieux des retenues du bassin versant sur la base de données existantes.
o Phase 2 : Diagnostic de terrain des retenues de 3 sous-bassins avec acquisition de données précises sur les retenues et leur mode de gestion et utilisation des données dans des modèles permettant de déterminer les impacts cumulés des retenues.
o Phase 3 : Prospectives des différents scénarios (aménagement des retenues, suppressions…)

Axe de travail et résultats attendus
L’objet de ce stage correspond donc à la réalisation de la phase 2 et une partie de la phase 3 au sein du Pôle Gestion des Espaces Naturels du PNR Périgord-Limousin et en appui du chargé de mission travaillant sur le projet.

La mission proposée est la suivante :

  • Réalisation d’une étude hydrologique de bassin comprenant une centaine de retenues notamment via l’utilisation de différents modèles hydrologiques :
       o Un modèle proposé par l’IRSTEA nommé GR qui sera utilisé à l’échelle du grand bassin pour réaliser un bilan hydrologique global annuel et la variante du modèle en version mensuelle appliquée aux 3 sous-bassins.
       o Construction d’un modèle conceptuel de type « boîte noire » qui sera utilisé sur une chaîne de retenues pour en déterminer les effets sur l’hydrologie.
       o Réalisation d’un modèle distribué ou semi-distribué permettant une observation plus fine du fonctionnement hydrologique et des impacts causés par les retenues. Le modèle pressentis dans ce cadre sera le modèle maelia de l’INRA.
  • Découlant de la mission précédente, un travail d’estimation des flux de polluants (composés azotés et phosphorés, matières en suspensions) et d’autres types d’impacts pourra être demandé :
        o Détermination de la distance de retour à la normale de la température à la sortie d’une retenue.
       o Evaluation des apports et des coefficients d’élimination de l’azote et de rétention du phosphore.

Informations complémentaires :

• Durée du stage : 5 à 6 mois, à partir de début mars (une formation pour l’utilisation du modèle de l’INRA à lieue les premiers jours) à août-septembre 2020 Poste basé à la maison du Parc – La Barde 24450 La Coquille.
• Permis B + voiture personnelle indispensable avec possibilité d’utiliser un véhicule de service selon les disponibilités.
• Si déplacement avec véhicule personnel, indemnités dans le cadre du plafond légal et remboursement de frais kilométriques au tarif administratif.

Profil recherché

Formation de niveau bac +5 ou formation d'école d'ingénieur avec une spécialité en hydrologie comprenant des compétences de modélisations hydrologiques.
Connaissances souhaitées des milieux aquatiques et plus particulièrement du fonctionnement et des impacts des étangs. De même, une connaissance des processus physico-chimiques et biologiques inhérents aux étangs serait appréciable.
Autonomie, rigueur scientifique et capacité d’analyse et de rédaction.
Aptitudes relationnelles et au travail en équipe.
Eventuelle pratique de sortie de terrain.

Pour postuler

Pour tout renseignement contactez :

Aurélien RUAUD
05 53 55 36 00
a.ruaud@pnrpl.com

Sur demande, des documents peuvent être fournis pour aider à cerner le sujet et ses enjeux.

Date limite de candidature : 24 Janvier 2020

Veille eau c'est aussi

Picto cloche

UN ANNUAIRE DES BUREAUX D'ETUDES
Bureaux d'études dans les métiers de l'eau, classés par département

Découvrir

Ne ratez aucune nouvelle annonce : pour recevoir les nouvelles offres d'emplois et de stage tous les matins, inscrivez-vous à notre newsletter !

S'inscrire

Toutes les offres d'emplois et de stagesOffres d'emploi technicien de rivièreOffres d'emploi traitement des eauxOffres d'emploi zones humidesOffres d'emploi hydrauliqueOffres d'emploi assainissementOffres d'emploi chargé d'études / chargé de missionOffres d'emploi hydrobiologiste