Logo Veille Eau Veille Eau Menu

Votre annonce sur le site


Vidéo : Restauration de la Brenne et du Gault à Château-Renault

Restaurer les rivières en zone urbaine, un sacré pari, dans une ville au passé industriel riche mais polluant. Et pourtant, à Château-Renault, au Nord de l’Indre-et- Loire, le défi a été relevé. À la confluence de deux cours d’eau, la Brenne et le Gault, l’histoire de Château-Renault est étroitement liée à l’activité de ses tanneries. Il y en avait 24 au 19e siècle. Si la dernière a fermé en 1978, l’empreinte de ces industries a marqué l’environnement, en centre ville.

Vidéos sur le même thème

Des aménagements sur l'Orb pour permettre à nouveau la migration des poissons - France 3 Languedoc-Roussillon

Dans l'Ouest de l'Hérault, où les barrages érigés depuis l'après-guerre ont perturbé la migration des poissons dans les rivières, il a fallu construire des aménagements. Exemple à Lignan-sur-Orb, avec des passes à poissons.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr
Ajouté le 31 aout 2016 à 16:01

Constructions en zones inondables : a-t-on fait n'importe quoi ?

En marge des terribles intempéries qui touchent actuellement le sud de la France, Thomas Sotto aborde la question des constructions en zones inondables, avec l’avocate et ancienne ministre de l'Environnement Corinne Lepage.

Source : http://www.europe1.fr
Ajouté le 04 décembre 2014 à 08:38

Inondations : les solutions des architectes

Face aux risques des zones inondables, les architectes doivent faire preuve d'inventivité lorsqu'ils conçoivent des bâtiments.

Source : http://www.francetvinfo.fr
Ajouté le 28 janvier 2018 à 18:45

Continuité écologique - L' Aigre à Romilly-sur-Aigre

Ce film est le troisième d’une série de trois. Dans le cadre du contrat territorial Loir amont, le SMAR Loir 28 - syndicat mixte d’aménagement et de restauration du bassin du Loir en Eure-et-Loir a restauré la continuité de la rivière Aigre sur le site d’une ancienne scierie, à Romilly-sur-Aigre. Le projet initial portait sur l’arasement simple de l’obstacle. Les riverains ont manifesté leur attachement à cet ancien site, au cœur de l’activité du village, et exprimé des inquiétudes sur le risque d’inondations. Le projet final a recréé un bras semi-naturel dans l’ancien talweg. 80 % du débit passe dans ce cours d’eau qui méandre sur environ 610 m, 20 % du débit continuant à circuler dans le bief de l’ancienne scierie qui sert de bras de décharge en cas de crue.

Source : http://www.youtube.com
Ajouté le 28 janvier 2019 à 19:06

Veille eau c'est aussi

Picto cloche

DES OFFRES D'EMPLOIS ET DE STAGES
Des dizaines d'offres d'emplois et de stages actualisées quotidiennement

Découvrir