Logo Veille Eau Veille Eau Menu

Votre annonce sur le site


Chargé mission Eaux pluviales urbaines et gestion patrimoniale H/F

Type d'offre : CDD (6 mois)
Localisation : Ile-de-France
Société : Cerema
Date limite de candidature : 24/02/2019 (publiée le 24/01/2019)

Présentation de l'offre

Contexte

Face à l’insuffisance et au coût des systèmes d’assainissement traditionnels (réseaux et bassins enterrés), les collectivités ont progressivement été amenées à privilégier des politiques de gestion des eaux pluviales urbaines reposant sur une maîtrise à la source du ruissellement afin de prévenir les risques d’inondation et de limiter les rejets de contaminants vers les milieux récepteurs. Cette nécessité d’une alternative au « tout-réseau » s’est accompagnée d’une diversification des techniques de rétention ou de transfert des eaux pluviales urbaines (noues, jardins de pluie, bassin d’infiltration, toitures végétalisées, chaussées perméables…etc.) et d’une évolution des fonctionnalités associées aux solutions mises en œuvre (ex : maîtrise des évènements rares comme des pluies courantes, réduction de la pollution, participation au cadre de vie…).

Cette diversification des composantes du système d’assainissement, avec des dispositifs de gestion parfois très différents (pouvant être implantés en domaine public comme privé, à la parcelle ou de façon centralisée) implique une multiplication des acteurs et des savoir-faire susceptibles d’être mobilisés pour la planification, la conception ou l’exploitation des ouvrages. La capacité des collectivités à s’adapter à cette mutation des solutions techniques ou des cadres d’action, dans un contexte de gestion patrimoniale, s’avère très variable et dépend de multiples facteurs (ressources techniques et financières, contexte territorial et enjeux locaux…). Il apparaît donc nécessaire de mieux comprendre les modes de production et de gestion du patrimoine des collectivités afin de dégager des recommandations (d’ordre technique comme organisationnel) adaptées au contexte territorial pour une meilleure gestion des ouvrages.

Entre 2017 et 2018, une enquête a été conduite par le Cerema auprès d’une vingtaine de collectivités afin de à caractériser au niveau national le « système de gestion des eaux pluviales », c’est-à-dire les aménagements publics ou privés participant à la maîtrise du ruissellement ainsi que les acteurs et leurs référentiels d’action. Les données recueillies dans le cadre cette enquête, alimentée par des entretiens réalisés auprès responsables de services techniques ainsi qu’une revue bibliographique de documents produits par les collectivités (guides techniques, rapports d’activités, actes administratifs, délibérations de conseil communautaire…), ont fait l’objet d’une première analyse en 2018. 

Programme de travail

L’objectif est ici d’approfondir l’analyse menée en 2018 en s’intéressant aux modes de production, d’entretien et de suivi des ouvrages de gestion des eaux pluviales. Une attention particulière sera portée à l’influence du profil patrimonial et du contexte organisationnel sur les actions menées par les collectivités. Ce travail devra notamment permettre de préciser, à travers l’expérience des collectivités étudiées, les difficultés inhérentes à ce nouveau patrimoine pluvial (mobilisation de nouveaux savoirs, partage des responsabilités et des coûts entre de multiples acteurs, incertitudes techniques…) mais aussi d’identifier les leviers susceptibles d’être mobilisés pour y faire face.

Deux phases pourront ici être distinguées :

La synthèse des entretiens menés auprès des collectivités, avec la production d’un document finalisé sous la forme d’un retour d’expérience. L’objectif de ce travail sera de consolider l’analyse thématique menée en 2018 et permettra notamment : (1) de préciser la réalité de la mise en œuvre d’une gestion intégrée des eaux pluviales sur les collectivités étudiées, (2) de faire un état des lieux de l’interprétation de la compétence « gestion des eaux pluviales » et de ses conséquences sur la structuration du service public associé et (3) d’interroger les modalités de suivi et d’entretien du patrimoine pluvial. La rédaction de ce document pourra s’appuyer sur des rapports intermédiaires précédemment produits, des tableaux destinés à l’analyse croisée des entretiens menés auprès des collectivités, des retranscriptions d’entretiens ou encore des éléments bibliographiques. Si nécessaire, des contacts téléphoniques avec les collectivités pourront également être envisagés afin de confirmer ou d’approfondir certains aspects de l’analyse.
Une déclinaison plus opérationnelle des résultats avec l’identification et la mise en exergue des solutions mises en œuvre par les collectivités face à certaines des difficultés posées par la gestion du nouveau patrimoine pluvial. L’analyse des entretiens sera en effet l’occasion de dégager des premières recommandations en matière de management des composantes du système de gestion des eaux pluviales urbaines, tant sur le plan technique que sur le plan organisationnel. Ces préconisations pourront prendre la forme de fiches thématiques ou de « focus » sur l’expérience de certaines collectivités, intégrés au premier document (synthèse des entretiens).
Conditions d’accueil :

Le Cerema est un centre de ressources d'expertises scientifiques et techniques intervenant en appui à la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des politiques publiques portées par les services de l'État et les collectivités territoriales. Il est placé sous la tutelle du Ministère de la transition écologique et solidaire et du Ministère de la cohésion des territoires (MTES/MCT). Il intervient dans les grands domaines techniques des deux ministères (aménagement, habitat, politique de la ville, mobilité, environnement, ville durable, bâtiments, risques, etc.) et propose une large palette d'interventions : recherche appliquée, innovation, expérimentation, veille technologique, méthodologie, expertise, ingénierie avancée, etc.

Le CDD sera accueilli au sein de l’Unité Eau du Cerema Ile-de-France, basée à Trappes. Constituée d’une vingtaine de personnes, cette unité mène des études opérationnelles et des travaux de recherche autour de l’impact des milieux construits sur le cycle de l’eau, du risque inondation et de la gestion des eaux pluviales. La mission proposée s’inscrit dans le cadre de l’opération de recherche GIEMU (Gestion Intégrée de l’Eau en Milieu Urbain) soutenue par l’Agence Française pour la Biodiversité et les ministères de tutelle (MTES/MCT). Les travaux seront réalisés au sein d’une équipe projet de 5 personnes réparties sur 3 sites.

La durée d’embauche est de 6 mois (avec une fin avant 2020), le salaire mensuel proposé est de l’ordre de 2000 € net, à préciser selon l’expérience du candidat.

Profil recherché

Titulaire d’un master ou équivalent en Gestion de l’Eau, Sciences de l’Environnement, Géographie, ou Sciences humaines et sociales en lien avec l’environnement

Bonnes capacités rédactionnelles, connaissances dans le domaine de la gestion de l’eau et de son organisation territoriale (en particulier pour les eaux pluviales urbaines). Une bonne connaissance des techniques de l’assainissement pluvial serait un atout.

Pour postuler

Jérémie Sage, tél : 01-34-82-13-15 ; jeremie.sage@cerema.fr

La date limite de réponse est dépassée : 24/02/2019

Veille eau c'est aussi

Picto cloche

LA LISTE DES ETABLISSEMENTS PROPOSANT DES STAGES
Consultez la liste de tous les établissements proposant des stages dans les métiers de l'eau, classés par département

Découvrir

Ne ratez aucune nouvelle annonce : pour recevoir les nouvelles offres d'emplois et de stage tous les matins, inscrivez-vous à notre newsletter !

S'inscrire

Toutes les offres d'emplois et de stagesOffres d'emploi technicien de rivièreOffres d'emploi traitement des eauxOffres d'emploi zones humidesOffres d'emploi hydrauliqueOffres d'emploi assainissementOffres d'emploi chargé d'études / chargé de missionOffres d'emploi hydrobiologiste