Logo Veille Eau Veille Eau Menu

Votre annonce sur le site


Vidéo : Sur le fleuve Garonne à Toulouse, une île mystérieuse abrite une faune et une flore à l'état sauvage

Situé sur la Garonne, au niveau du pont Saint Michel, l'îlot Sainte Catherine est un refuge pour de nombreuses espèces d'oiseaux. Les arbres sont également à leur aise sans l'intervention de jardinier ou d’élagueur... Le site protégé par un arrêté préfectoral est interdit d'accès au public, ce qui en fait l'endroit le plus sauvage de la ville de Toulouse.

Vidéos sur le même thème

Var - Saint-Cassien, le lac d'émeraude

Construit il y a 50 ans, le lac de Saint-Cassien est devenu un havre de vie aussi bien sur que sous sa surface. Hérons, cigognes, carpes et silures se partagent l’espace et contribuent à faire du site une lieu magique, couleur émeraude.

Source : http://www.youtube.com
Ajouté le 28 janvier 2018 à 19:05

L'estuaire de la Seine

Le film "L'estuaire de la Seine" est le résultat d’une année de tournage au fil des 4 saisons de ce milieu riche et fragile à la fois. Le film alterne des vues subaquatiques, aériennes, en timelapse ou en slowmotion qui révèlent toute la beauté de l’Estuaire et de sa grande biodiversité.

Source : http://www.youtube.com
Ajouté le 21 aout 2018 à 18:50

Jungle d'eau douce : la vie secrète des gravières - France 3 Alsace

Dans une ancienne gravière des bords du Rhin, à première vue banale, se produit un petit miracle écologique ... Plongez dans le monde à la fois méconnu, fascinant et magnifique d’une gravière, dont l'histoire est digne d'un conte et dont l'intrigue se situe à deux pas de chez nous.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr
Ajouté le 05 décembre 2016 à 20:43

#Tweets abyssaux - YouTube Ifremer


Il y a 40 ans, la communauté scientifique internationale découvrait la vie au fond des océans. Plongeons aujourd'hui ensemble avec le Nautile pour découvrir en HD la vie étonnante dans les abysses du Pacifique.

Source : http://www.youtube.com
Ajouté le 18 décembre 2013 à 14:48

Contrat de delta Camargue : connaissance et suivi

« Il n’est pas cohérent d’avoir une agriculture intensive dans une zone humide d’une telle richesse… Nous sommes en train de la détruire ». Yves Chérain, chargé de mission scientifique de la Réserve Nationale de Camargue, est inquiet. Même si la situation semble s’être améliorée ces dernières années avec moins de présence de produits issus de l’agriculture, notamment de la riziculture, se retrouvant dans les lagunes, la situation est loin d’être saine et sans impact, et met en péril certaines espèces dans le delta.

Source : http://www.youtube.com
Ajouté le 18 septembre 2018 à 18:16

Les zones humides littorales - Conférence de Jean Jalbert

Conférence du 2 février 2016, présentée par Jean Jalbert, directeur du Centre scientifique de la Tour du Valat – Arles. En jouant à la fois un rôle de tampon et de filtre, les zones humides font partie des milieux les plus utiles à l’homme. Elles représentent aussi un haut lieu de biodiversité. Les zones humides servent d’éponge en écrêtant les crues, et lors des périodes de sécheresse, elles prennent une fonction de « réservoir ». Un milieu très utile donc, mais aussi le plus menacé par l’homme, et c’est là tout le paradoxe. Parmi ces milieux humides, les zones humides littorales, comme les vasières, les roselières, les marais littoraux, etc. , sont parmi les plus connues, les plus vastes et les plus riches à l’échelle planétaire. Jean Jalbert vous propose un voyage virtuel dans ces grands espaces au cours de cette conférence grand public à l’auditorium d’Océanopolis.

Source : http://www.youtube.com
Ajouté le 19 septembre 2016 à 16:22

Présentation de la campagne BICOSE : Biodiversité, Interactions, COnnectivité et Symbioses en milieux Extrêmes

Le navire océanographique, le « Pourquoi pas ? », emmènera à son bord une équipe pluridisciplinaire de chercheurs, d’enseignants-chercheurs et de personnels techniques et administratifs de l’Ifremer, de l’UPMC et du MNHN. Ensemble, ils tenteront de caractériser les sites et les habitats, de décrire la biodiversité, de comprendre les cycles de vie et la dispersion larvaire, et d’étudier l’écophysiologie des espèces.

Source : http://blogs.ifremer.fr
Ajouté le 27 décembre 2013 à 14:23

Veille eau c'est aussi

Picto cloche

DES RETOURS D'EXPÉRIENCE
Des retours d'expérience classés par thématiques

Découvrir